lettre de demande d’avance sur salaire

Comment rédiger une lettre de demande d’avance sur salaire ?

Le salaire est la rémunération mensuelle perçue par un salarié. Le travailleur peut être confronté à des difficultés financières avant que son dû ne lui soit versé. Pour faire face à cette contrainte, il peut demander et obtenir une avance sur salaire. Comment doit-il rédiger cette avance ? Quelle condition doit-il satisfaire pour en bénéficier ? Voilà quelques interrogations qui pourraient très vite nous donner de la migraine quand on n’a pas une réponse.

Avance salaire, on n’a pas le choix.

Les urgences font partie du quotidien de l’homme. Chose bizarre, elles surviennent généralement lorsque l’on est foiré. Les poches vides, en plein milieu du mois, les salariés en connaissent. Mais, comment faire face à une urgence, un enfant malade, un projet urgent ?

Dans un tel dilemme, l’on n’a d’autres choix que de demander une avance sur salaire. L’avance sur salaire désigne un prêt consenti par un employeur à la demande d’un travailleur salarié qui s’engage à le restituer. Le travail pour lequel l’employé est rémunéré n’étant pas encore accompli, il ne peut pas prétendre à un salaire proprement dit. Il contracte alors un crédit pour régler le problème auquel il est confronté.

Il faut reconnaître que la bienséance du patron doit jouer. En effet, l’employé ne lui est pas redevable. Il peut, par conséquent opposé un refus à cette sollicitation. Rien ne le contraint à répondre par un avis favorable.

Avant de s’attendre à une réponse de son employé, il faut bien qu’il soit informé du besoin. Il faut lui adresser une demande. Il est préférable qu’elle soit écrite même si elle peut se faire oralement. L’écrit est une preuve matérielle. Elle pourrait faire plus de sensation et inspirer confiance au prêteur.  

Présentation de la lettre 

La lettre de demande d’avance sur salaire doit obéir à un certain standard. Vous vous rappelez sûrement de vos années passées au collège. Les enseignants avaient insisté sur deux types de lettre : la lettre familière et la lettre administrative.

Comme vous l’avez deviné, la lettre administrative est celle adaptée ici. Elle comprend l’en-tête, l’objet, le corps et la signature (voir l’exemple ci-après).

Exemple :

Nom et prénom (Destinateur)                                                             Date

Adresse                                                                                                   Nom et prénom (Destinataire)                                                         

Téléphone                                                                                               Adresse et contact

Objet : Demande d’une avance sur salaire

                                                                               Madame ou Monsieur,

 Qu’il me soit permis, madame (ou monsieur), de solliciter une avance de (préciser le montant) sur mon salaire du mois de (à préciser).

En effet, je suis confronté à des difficultés que la somme demandée permettrait de résoudre.

Je vous saurai gré de l’importance que vous accorderez à cette requête.

Cependant, soyez rassuré(e), je prendrai un engagement écrit de remboursement que je m’évertuerai à respecter. 

Espérant un avis satisfaisant de votre part, veuillez recevoir, Madame (Monsieur), mes salutations distinguées.

Votre signature  

Qui peut bénéficier d’une avance sur salaire ?

 L’avance sur salaire est un prêt un peu particulier. N’importe qui ne peut pas le solliciter. Il se passe dans un cadre professionnel entre le travailleur salarié (emprunteur) et son employeur (prêteur). Avant donc de demander un tel prêt, il faut être employé du créancier. Dans une société, on ne fait pas crédit à tout le monde. Cet acompte n’étant pas un don, il faut devoir le rembourser. Tout le monde n’est cependant pas un bon payeur. Le patron va d’abord s’assurer que l’argent lui serait retourné. Les travailleurs ayant une mauvaise réputation seront ainsi écartés.

Ce qu’il convient de retenir

Tout travailleur dans le besoin peut demander une avance sur salaire. L’employeur n’est pas obligé de satisfaire à cette demande. Il faut restituer l’argent prêté dès au plus vite.

Retour haut de page