Publié le: 9 septembre 2021 Rédigé par: Aniel Commentaires: 0
comptabilite generale

Toutes les entreprises sont obligées de faire le suivi de leur comptabilité généraleselon les articles L. 123-12 et L. 123-128 du code de commerce. Ce mécanisme permet de faire le point sur les entréeset sorties d’argent, par poste et par date. La tenue d’une comptabilité générale s’appuie sur l’élaboration de trois états financiers fondamentaux à savoir le compte de résultat, le bilan et l’annexe.

La comptabilité générale et le PCG

La comptabilité générale (voir définition), est un outil majeur de l’évolution de toute société. Elle présente des documents de synthèse appelés « comptes annuels » et composés d’un bilan, d’un compte de résultat et d’une annexe. De l’autre part, elle permet d’évaluer le patrimoine de l’entreprise ainsi que ses performances et sa rentabilité.

La mise en place d’un Plan Comptable Général (PCG) fournit la nomenclature à utiliser dans la réalisation de la comptabilité générale.  Toutes les normes, lois, obligations et pratiques liées à la comptabilité générale sont inscrites dans ce plan. Le PCG donne les principales orientations en ce qui concerne l’analyse des flux en accordant une attention particulière aux flux économiques, commerciaux (achat/vente de biens), matériels (fréquence d’utilisation d’un équipement) ou encore juridiques (charges fiscales, salaires).

Les documents de la comptabilité générale

La comptabilité générale est un processus comptable dont découle trois documents capitaux qui recèlent les trois états financiers fondamentaux, à savoir le compte de résultat, le bilan et l’annexe.

Le compte de résultat

Document comptable de la plus haute importance, le compte de résultat évalue les performances réalisées par une entreprise lors d’un exercice comptable. L’ensemble des produits et des charges y sont exposés de façon à ce que l’on sache si le résultat net est bénéficiaire ou déficitaire.

Les variations du patrimoine, entre pertes et gains, l’attestent de façon précise. On élabore le compte de résultat pour servir d’un document à présenter aux : 

  • L’administration fiscale cherche à prendre connaissance du bénéfice engrangé par toute entreprise.
  • Les financeurs et les repreneurs potentiels qui veulent se faire une idée très claire sur les performances et la rentabilité de l’entreprise cible.

Le bilan

Le bilan est assimilable à une photographie du patrimoine d’une entreprise depuis sa création. Il donne un récapitulatif sur ce que possède l’entreprise (les actifs) et sur ce qu’elle doit (les passifs).

D’un côté, il nous donne une idée sur les investissements durables opérés par une entreprise, les biens qu’elle conserve sur une courte durée et les postes de régularisation. De l’autre, il nous indique les ressources internes que sollicite l’entreprise sur une assez longue période (le capital et les réserves) et aussi les ressources externes temporaires (les différentes dettes dont elle devra s’acquitter à l’avenir).

Il est à préciser que le bilan peut avoir aussi bien une lecture économique que patrimoniale. Il est utilisé par les différentes parties pour déterminer la valeur de la société et pour s’assurer de sa solvabilité. Il permet de déterminer avec minutie le bénéfice imposable. Son exploitation peut s’étendre au pilotage des analyses internes.

L’annexe

L’annexe est un document apportant des informations complémentaires au bilan et au compte de résultat. Elle explicite la logique inhérente à l’établissement des différents états financiers. Le degré de précision d’une annexe varie selon la dimension de l’entreprise, sa forme (société ou entreprise individuelle) et son régime d’imposition. Il existe trois formes d’annexe : l’annexe de base, l’annexe simplifiée ou l’annexe abrégée. Dans certains cas, une entreprise peut être exemptée de la présentation d’une annexe.

Ces trois documents permettent à l’entreprise d’ajuster ses politiques d’avenir et de modifier sa stratégie selon les objectifs assignés.

Les bases de la comptabilité générale

Importance de la comptabilité générale


comptabilite generale evaluation entreprise

Pixabay La comptabilité générale pour évaluer l’entreprise
Ce travail d’analyse de la comptabilité débouche sur la publication d’informations à l’attention de toute personne de droit privé intéressée comme les associés, les actionnaires, les banquiers, les clients et fournisseurs. Ces informations s’adressent également à toute administration ou personne de droit public notamment le fisc ou l’INSEE. D’ailleurs, la comptabilité des entreprises entre en compte dans la mesure du produit intérieur brut et le calcul des sommes des valeurs ajoutées.  

Elle inspecte l’ensemble des données financières dans le dessein de donner des éléments fiables aux chefs d’entreprises et de leur permettre ainsi de prendre les meilleures décisions en fonction de toute conjoncture. Elle permet aussi à l’administration publique d’adapter l’imposition et le montant de la TVA selon les performances enregistrées par les différentes entreprises. Elle joue, de ce fait, un rôle majeur dans la gestion économique et financière des différents secteurs.

Le rôle de la comptabilité générale est donc d’être un outil d’informations financières. Cette fonction revêt une valeur à la fois financière et juridique dans la traçabilité qu’elle offre, en l’occurrence :

  • Traces des opérations de vente et d’achat.
  • Traces des opérations financières avec les banques.
  • Traces des règlements reçus ou effectués.
  • Traces des impôts.

La comptabilité générale est aussi un préalable indispensable à la comptabilité analytique. Celle-ci est facultative. Elle analyse les conséquences de la comptabilité générale afin de permettre aux dirigeants d’entreprises de prendre des décisions efficaces en matière de gestion.

Pour toute information supplémentaire, veuillez vous adresser à l’agence ERECAPLURIEL la plus proche.